Le don d’ovules, un geste de plus en plus nécessaire (01/09/16)

Actuellement, en Catalogne, l’on réalise déjà plus de traitements avec don d’ovules qu’avec les propres ovules de la patiente. Voilà pourquoi le don d’ovules est un geste de plus en plus nécessaire, mais pas tout le monde ne sait exactement en quoi consiste ce processus

Actuellement, en Catalogne, l’on réalise déjà plus de traitements avec don d’ovules qu’avec les propres ovules de la patiente. Ceci est principalement dû au fait que les femmes retardent de plus en plus le moment de chercher la grossesse. Dans les centres de référence comme l’Institut Marquès, l’âge moyen des femmes qui sont reçues en première consultation est de 41 ans.

Voilà pourquoi le don d’ovules est un geste de plus en plus nécessaire, mais pas tout le monde ne sait exactement en quoi consiste ce processus.

La suivante étape serait la ponction ovarienne (LINK). Cette procédure est effectuée dans la salle d’opérations sous sédation, mais par voie vaginale et aspiration, sans aucune incision. La ponction dure environ 20 minutes. Ensuite, il faut se reposer quelques heures dans le centre et le reste de la journée à la maison.

Avant tout ce processus, la donneuse subit un examen gynécologique complet ainsi qu’une analyse avec sérologie, des tests génétiques et un test psychologique.

Etre donneuse compense

La plupart des donneuses disent faire ce geste motivées notamment par la possibilité d’aider d’autres femmes à devenir mères. Il s’agit donc d’une action de plus en plus solidaire. Cela étant, la législation espagnole permet une compensation financière aux donneuses pour les inconvénients dérivés du processus, qui peuvent modifier leur vie quotidienne de façon ponctuelle. À l’Institut Marquès, ce dédommagement est de 1.000 euros pour la première fois, 1.100 euros pour un deuxième cycle et 1.200 pour le troisième.

Certes, la loi établit quand même qu’une donneuse ne pourra plus se porter donneuses après la sixième naissance produite grâce à ses ovules.