Les 5 étapes de la vie reproductive chez la femme

Sa vie reproductive dure moins de 30 ans et ceux-ci représentent la période où les femmes peuvent être mères. A partir de l’âge de 14 ans la plupart des femmes ont déjà commencé à ovuler et à partir de l’âge de 44 ans, les possibilités biologiques de devenir mère sont susceptibles d’être très faibles

A l’Institut Marquès nous célébrons la Journée de la femme (08/03/2017) en analysant l’évolution de sa vie reproductive. Cette étape dure moins de 30 ans et ceux-ci représentent la période où les femmes peuvent être mères. A partir de l’âge de 14 ans la plupart des femmes ont déjà commencé à ovuler et à partir de l’âge de 44 ans, les possibilités biologiques de devenir mère sont susceptibles d’être très faibles. Cela ne signifie pas qu’il est impossible de tomber enceinte à cet âge (ces derniers mois nous avons connu deux cas de femmes âgées qui ont eu des enfants et qui, pour diverses raisons, sont devenues protagonistes dans les médias), mais la probabilité de succès est beaucoup plus faible.

L’époque reproductive de la femme est constituée par 5 étapes et, comme nous venions de mentionner, l’on peut fixer le début à 14 ans. Le corps de chaque fille se développe à un rythme différent mais à cet âge la plupart a déjà connu la menstruation, lorsqu’ elles commencent à ovuler.

Après 7 ans, la femme commence sa phase la plus fertile quand son corps présente les meilleures conditions pour tomber enceinte. Cette deuxième phase dure jusqu’à 30 ans, lorsque la fertilité commence à décliner et peu à peu, au fil des années, il est de plus en plus difficile de devenir mère en raison de l’évolution biologique de l’organisme.

Dans la société où l’on vit au cours de cette période de 9 ans le fait d’être une mère ne figure pas parmi les priorités de la plupart des femmes. C’est une étape où les femmes se consacrent à leurs études et puis elles commencent leur chemin dans le monde de travail, avec des préférences sociales loin des responsabilités impliquant celle de fonder une famille. Ainsi, souvent, il se trouve que, quand elles commencent à prendre en considération la possibilité de devenir mère, les difficultés augmentent en raison de la baisse progressive de la fertilité au cours des années.

C’est pour cette raison qu’à l’Institut Marquès nous offrons la possibilité aux femmes de vitrifier leurs ovules. Donc, quand vous pensez qu’il est temps de commencer le chemin pour essayer de tomber enceinte, vous pouvez compter sur des ovules de qualité de votre stade de fertilité maximale et en étant dans votre étape de plus grande maturité personnelle. En Espagne plusieurs enfants sont nés suite à cette procédure qui offre un taux de succès similaire à celui que l’on obtient avec des ovules frais.

Ce processus consiste en une solidification cellulaire rapide et à basse température, sans permettre à la glace de se former. Pour parvenir à cela l’on utilise de grandes quantités de cryoprotecteurs de cellules qui empêchent la rupture des membranes cellulaires. Au fil du temps, lorsque vous décidez de tomber enceinte, l’on procède à la décongélation des ovocytes et, en suite, à l’insémination. Les embryons sont transférés deux ou trois jours plus tard, sans soumettre les femmes à des traitements hormonaux.

A 37 ans la fertilité féminine diminue rapidement jusqu’à 44 ans, l’âge où les possibilités biologiques de devenir mères sont susceptibles d’être très faibles. A cet âge, il est toujours recommandé d’évaluer la réserve ovarienne en effectuant une échographie transvaginale au cours des premiers jours du cycle avec le compte des follicules antraux (CFA), et une détermination analytique de l’hormone anti-mullerienne (AMH), qui peut être effectué à tout moment de cycle ovarien. D’autres paramètres analytiques à prendre en compte sont les hormones basales (FSH, LH et œstradiol) réalisées dans le deuxième ou le troisième jour de la menstruation. Pour conclure, il s’agit de se préparer à la maternité, en particulier lorsque la décision est prise quand l’on est plus âgées.