Les femmes se décident trop tard à vitrifier leurs ovules

À l’Institut Marquès nous offrons et orientons nos patients sur la possibilité de vitrifier des ovules pour préserver leur fertilité si vous n’avez pas encore décidé d’être mère. Nous avons présenté les résultats d’un questionnaire auprès des patients au sujet de la connaissance de cette technique

À l’Institut Marquès nous offrons et orientons nos patients sur la possibilité de vitrifier des ovules pour préserver leur fertilité si vous n’avez pas encore décidé d’être mère.

Lors d’une réunion scientifique à Bruxelles, nous avons présenté les résultats d’un questionnaire auprès des patients au sujet de la connaissance de cette technique.

L’une des conclusions de cette étude est que la vitrification des ovules est de plus en plus populaire chez les femmes en âge de procréer. Pourtant, encore peu de femmes sont prêtes à recourir à cette procédure et beaucoup d’entre elle le feraient trop tard.

L’enquête de l’Institut Marquès, où ont participé 200 femmes, a eu lieu en 2015 et était dirigé aux patientes âgées entre 18 et 40 ans qui sont venus faire des consultations de gynécologie dans notre centre (80% avaient entre 30 et 39 ans).

Du total des patientes qui ont participé à l’enquête, 67% avaient entendu parler de la vitrification des ovocytes, mais seulement 16,5% ont dit qu’elles envisageraient d’utiliser cette technique.

Le docteur Federica Moffa, gynécologue de l’Institut Marquès experte en reproduction assistée, croit qu’«il est important de trouver des moyens efficaces pour informer correctement les femmes sur la vitrification d’ovules, et en particulier sur l’âge idéal pour le faire ».

La vitrification d’ovocytes permet aux femmes qui ont décidé de reporter la maternité de disposer d’ovules plus «jeunes» qui ont été congelés quelques années avant. Dans l’enquête de l’Institut Marquès, 50% ont dit qu’elles congèleraient leurs ovules entre les 35 et les 40 ans. Ces données montrent qu’il existe encore une certaine ignorance à propos des indications sur cette procédure. En fait, les experts recommandent de vitrifier les ovocytes vitrifiés avant les 37 ans, mais la réalité est que l’âge moyen des femmes qui demandent actuellement cette technique est de 39,5 ans.

64,3% des femmes interrogées n’avait pas d’enfants, bien que toutes (100%) voulaient avoir des enfants à l’avenir.

Avec le passage du temps, la fécondité des femmes se réduit considérablement et à cause du vieillissement des ovaires, il n’est seulement pas plus difficile de tomber enceinte, mais une fois qu’on y réussi, il y a moins de chances d’avoir un enfant né en bonne santé.

L’âge biologique la plus appropriée pour avoir des enfants est entre les 20 et les 30 ans. Chez une femme en bonne santé de moins de 35 ans, les chances de grossesse par mois avec un sperme normal et des rapports sexuels réguliers sont d’environ 20% et en une femme de 40 ans, du 5%. Donc, l’idéal est de vitrifier les ovules entre les 30 et les 36 ans.