À mes deux fées marraines

Mon nom est Lucas. Je suis né le 9 Janvier 2012 à 00h48 et, depuis ce moment, j’ai voulu vous envoyer quelques mots. Je vous demande de m’excuser de ne pas l’avoir fait avant, mais j’ai été très occupé à apprendre et éduquer mes parents qui, comme vous savez bien, sont novices. Bien sûr, vous comprenez comment la vie du bébé de parents novices peut être difficile. J’ai dû leur apprendre à tout faire: me nourrir, m’endormir, me baigner… La seule chose qu’ils savent faire c’est m’aimer : je n’ai pas dû leur apprendre à faire ça, parce qu’ils savaient déjà le faire, même avant de me rencontrer.

Comme je disais, je voulais vraiment vous écrire parce que je voulais vous expliquer que, même si je suis encore très petit, je sais déjà que j’ai une maman et un papa qui m’aiment et prennent soin de moi, deux mémés et un pépé qui m’adorent, des oncles prêts à tout pour me gâter et plein de faux oncles et tantes qui bavent d’admiration devant moi. Mais les choses ne s’arrêtent pas là, parce que je suis le bébé le plus chanceux du monde: en plus de toutes ces personnes, j’ai quelque chose dont pas tous les enfants peuvent se vanter: je me sens très spécial parce que j’ai deux Fées Marraines.

La première d’entre elles a encouragé mes parents quand ils étaient tristes parce qu’ils ne pouvaient pas m’avoir aussi vite comme ils l’auraient aimé. Elle les a aidés à réaliser leur rêve, qui était tout simplement de me faire exister dans le ventre de maman. Ma Fée Marraine Marisa à réussi à rendre mes parents les personnes les plus heureuses du monde le jour où elle leur a montré “le petit pois” que j’étais lors de ma première échographie.

Et que puis-je dire au sujet de ma Fée Marraine Carme? Elle a pris la relève de ma Fée Marraine Marisa et a pris soin de moi pendant 9 longs mois, durant lesquels tout n’a pas été évident… Il y a eu des moments tristes également…, mais grâce à elle, ils sont bientôt finis et nous avons pu avancer. Elle a toujours pris soin de moi et veillé sur moi jusqu’au jour de ma naissance, devenant ainsi le meilleur ange gardien que j’aurais jamais pu avoir.

Marisa…Carme … Sans vous je ne serais pas ce que je suis: un enfant de 17 jours, heureux et en bonne santé, avec toute la vie devant moi pleine d’expériences à vivre, et avec une famille prête à me donner l’amour, les soins et tout le meilleur qu’ils peuvent offrir … VOUS ÊTES ET VOUS SEREZ TOUJOURS DEUX PERSONNES SPÉCIALES DANS MA VIE: MES DEUX FÉES MARRAINES.

Cependant, je ne voudrais pas terminer cette lettre sans vous dire que je n’oublierai pas les personnes de votre équipe qui, à un moment ou un autre, ont également été présents:

Le Dr. Anna Martí, le Dr. Hans Arce et le Dr. Braulio Peramo qui, avec toute l’affection, ont répondu aux questions de mes parents tout au long du processus, jusqu’à réussir à me faire exister.

Le Dr. Ferran Garcia, qui s’a occupé de mon père à tout moment et l’a encouragé à ne pas perdre l’espoir.

Le Dr. Florence Steinvarcel, qui m’a placé dans le ventre de maman.

Le Dr. Alex Garcia-Faura, qui s’a occupé de mes parents et de moi, lorsque le Dr Carme l’a jugé opportun. Il était aussi merveilleux que les autres personnes que je viens de mentionner.

Et aussi à Eli et les autres assistants de l’Institut, qui avaient toujours un sourire et des mots gentils à nous offrir.

Pour tout cela, et pour tout ce que j’ai certainement oublié de vous dire, je tiens à vous remercier pour avoir réalisé le rêve de mes papas et pour me faire sentir le bébé le plus chanceux du monde.

À mes deux fées marraines,

Lucas

(Barcelona, février 2012)