Traitements. Insémination avec don de sperme

Qu’est-ce qu’une insémination avec don de sperme?

C’est le traitement indiqué pour les patients qui, pour diverses raisons, n’ont pas de spermatozoïdes capables de produire des embryons normaux. Il s’agit d’une insémination intra-utérine avec le sperme d’un donneur. Le sperme de donneur est toujours congelé et ne peut être utilisé que si, au bout de 6 mois, l’analyse du sang du donneur confirme encore un résultat négatif pour les maladies infectieuses.

Comment se déroule une insémination avec don de sperme?

En premier lieu, on effectuera tous les rendez-vous et les examens nécessaires. De plus, l’on prendra note des caractéristiques physiques, le groupe sanguin et le Rh du couple afin d’attribuer le donneur le plus approprié.

Dans notre centre, toutes les inséminations sont intra-utérines et elles sont effectuées après avoir optimisé la capacité fécondante du sperme dans le laboratoire.

Les processus de congélation et de décongélation du sperme, même si celui-ci est de très bonne qualité, peuvent entraîner une diminution de la mobilité des spermatozoïdes, de sorte que les résultats sont bien meilleurs si le sperme est traité après la décongélation.

Est-il possible de réaliser des inséminations avec don de sperme en introduisant le sperme au niveau du col de l’utérus?

Il est possible de déposer le sperme dans un conteneur qui est placé dans l’utérus, mais les résultats ne sont pas bons. Cela fait plus de 10 ans qu’à l’Institut Marquès nous ne faisons que des inséminations intra-utérines (en injectant des spermatozoïdes dans l’utérus).

Dois-je signer un consentement pour le don de sperme?

Oui. Ce document fait référence au fait que nous utiliserons le sperme d’un donneur pour l’insémination. L’on y explique aussi les conséquences juridiques de l’utilisation de sperme de donneur.

Les taux de réussite, sont-ils élevés?

Les taux de grossesse dépendent principalement de l’âge de la patiente et du nombre de follicules qui se développent lors du cycle. Avec la stimulation ovarienne et l’insémination intra-utérine, les taux de réussite par cycle sont de 20-25%. Après quatre cycles, environ 70% des patientes ont obtenu une grossesse.