Actualités années précédentes

Nous avons ouvert une clinique à Milan

(24-11-2014)

Institut Marquès a ouvert une clinique à Milan afin de fournir aux couples italiens un processus beaucoup plus commode pour traiter l’infertilité.

Ce nouveau centre, situé en centre ville, fût inauguré le 24 Novembre.

Les patients peuvent prendre rendez-vous avec notre équipe de spécialistes, sans devoir se déplacer à Barcelone et faire les tests nécessaires pour leur traitement.

Notre nouveau siège à Milan rejoint Londres et Dublin et ouvre une autre étape dans notre désir d’être toujours plus proches des patients étrangers qui viennent à nous pour pouvoir les aider à créer une famille.

abrimos-clinica-milano

Donneuses d’ovules. Qui sont-elles? Comment sont-elles choisies?(1-11-2014)

fertility-show-2014

Encore une année, ce week-end nous avons participé au grand événement de la fertilité à Londres, le Fertility Show.

Notre spécialiste, la Dra. Walker a présenté un exposé intitulé: Les donneuses d’ovules. Qui sont-elles? Comment sont-elles choisies?

Lors de la conférence le Dr Walker a expliqué, entre autres, les différences entre le don en Espagne et au Royaume-Uni: “La loi espagnole prévoit que le don d’ovules reste anonyme et, par conséquent, uniquement le médecin de la patiente receveuse des ovules connaîtra l’identité de la donneuse. Les donneuses sont des jeunes filles, altruistes, qui veulent aider d’autres femmes. À son tour, pour beaucoup, la rémunération qu’elles reçoivent est une aide pour terminer leurs propres études”, explique la Doctoresse Walker.

Selon la Task Force de la Société Européenne de Reproduction, ESHRE, l’Espagne compte avec le plus grand nombre de donneuses d’ovules d’autres pays européens. Pourtant, la rémunération offerte n’est pas la plus élevée ni le plus grand pourcentage de donneuses sont motivées du point de vue économique, en comparaison avec des donneuses dans d’autres pays européens.

Découvrez les raisons qui ont conduit à Malou à se porter donneuse d’ovules à l’Institut Marques.

Le Dr. Velilla dirige le stage sur la biopsie embryonnaire d’ASEBIR.

(1-10-2014)

Le succès de la biopsie embryonnaire dépend essentiellement du fait que la technique soit effectuée par des mains expertes.

Cette semaine, le directeur de notre Département de biologie de la reproduction, le Dr. Esther Velilla, dirige un cours théorique et pratique sur la biopsie et l’isolement du blastomère organisé par l’Association pour l’étude de la biologie de la reproduction (ASEBIR) à Cáceres.

Qu’est-ce que la biopsie embryonnaire et comment la réalise-t-on? En savoir plus.

Nous participons au congrès mondial tenu à WOOSP Jaipur, en Inde.

(8-8-2014)

La Dresse. Esther Velilla, Directeur de notre Département de Biologie Reproductive, a présenté ce week-end au deuxième World Congress On Ovulation Induction & Ovarian Stimulation Protocols, un exposé sur le don d’ovules dans un monde globalisé. Elle traitera les causes et les conséquences du boom du tourisme de la reproduction ou cross border reproductive care et comment la réalité du don d’ovules a changé au cours des dernières années. Notre équipe a été invitée à cette réunion en tant que groupe de référence mondiale dans cette technique, de plus en plus utilisée dans la PMA.

Le tabou de l’infertilité vu par nos patients.

(30-6-2014)

Lors du congrès de la Société Européenne de Reproduction Humaine (ESHRE) qui s’est tenu cette semaine à Munich, notre équipe a présenté, parmi d’autres travaux, une analyse comparative de la considération sociale qu’ont les différents traitements de PMA dans les différents pays. Selon l’étude, alors que 70% des Espagnols et des Britanniques estiment que, dans leur pays, l’infertilité est socialement acceptée; dans le cas de patients italiens, ce pourcentage tombe à 30%. Les différences sont dues à un conditionnement culturel et religieux et au cadre législatif de chaque pays.

Les dernières données sur l’épaisseur de l’endomètre et les chances de grossesse.

(2-6-2014)

Une des questions les plus fréquentes lorsque l’on entreprend un traitement de PMA concerne l’épaisseur que doit atteindre l’endomètre, la couche interne de l’utérus, pour être prêt à recevoir et accueillir l’embryon, c’est à dire, pour qu’il y ait une bonne implantation et obtenir ainsi la grossesse.

Selon une étude présentée par l’Institut Marques lors du congrès de la Société Espagnole de Fertilité qui impliquait l’examen de 5026 cas, l’épaisseur de l’endomètre n’est pas un facteur déterminant sur les chances d’implantation, ni d’avortement ni de grossesse du moment qu’elle soit supérieure à 5 mm. Pour ce travail, l’on a analysé les cas de milliers de femmes qui, lorsqu’elles ont reçu les embryons, montraient une épaisseur de l’endomètre très variable (de 5 à 12 mm) et l’on a constaté que ce facteur ne changeait pas les chances de succès, c’est à dire, le pourcentage des femmes ayant tombées enceintes était semblable, aussi bien si le transfert avait été effectué avec un endomètre 5 mm que de 12.

Congrès de la Société Espagnole de Fertilité Barcelone 2014

(29-05-2014)

Notre équipe présente neuf nouveaux travaux de recherche au Congrès de la Société Espagnole de Fertilité qui se tiendra à Barcelone du 29 au 31 mai.

Parmi les sélectionnés, nous tenons à souligner ceux concernant il’intégration de la musique dans nos incubateurs, les superbes images d’embryons après leur transfert, dans l’utérus, une analyse du profil des personnes qui adoptent des embryons , ou la réponse émotionnelle de nos patients en observant le développement de leurs embryons à travers leur smartphone.

Nous participons à une nouvelle conférence organisée par l’association italienne Strada per un sogno

(06-04-2014)

Dimanche dernier à Milan, le Dr. Jordi Suñol, directeur scientifique de l’Institut Marquès, a participé à la réunion pour les femmes ayant des problèmes de fertilité, organisée par l’association Strada per un sogno, en collaboration avec AENDO (Association italienne pour la douleur pelvienne et l’endométriose). Les sujets abordés furent les pathologies des femmes causant l’infertilité, ainsi que la faible réserve ovarienne et la mauvaise réponse de l’endomètre au traitement hormonal.

jornada-strada-per-un-sogno2

Nous avons reçu le prix Top Patient Service 2014

(20-03-2014)

Notre centre a été honoré par le Prix du service aux patients 2014 du site britannique Whatclinic.com, une bande de comparaison globale des cliniques à travers le monde qui comprend 100 000 centres médicaux et l’année dernière a reçu 15 millions de visites. Parmi eux, les visiteurs ont distingué notre équipe pour l’excellence avec laquelle ils ont été traités, la vitesse de communication et à quel point ils se sont sentis pris en charge pendant le traitement. Savoir ce qui est important pour nos patients nous motive à continuer sur la voie de l’excellence dans laquelle nous nous sommes engagés.

Merci à tous pour partager votre expérience dans notre centre.

facebook-cover-awards-2014

Nous participons à la conférence organisée par l’association italienne Strada per un sogno

(17-02-2014)

Le Dr. Jordi Suñol, directeur scientifique de l’Institut Marquès, a participé ce week-end à la réunion organisée par l’association Strada per un sogno, l’une des plus importantes en Italie, visant à soutenir et informer les personnes ayant des problèmes de fertilité.

Sous le titre «La Saint Valentin cachée, amour conditionné par la reproduction assistée», notre directeur scientifique a parlé de la montagne russe émotionnelle qu’implique les traitements de PMA et d’autres aspects liés à la Fécondation In Vitro avec don d’ovocytes.

jornada-strada-per-un-sogno

De gauche à droite: Dr. Jordi Suñol, Stefania Tosca (président Strada per un sogno), Luisa Musto (co-fondateur de Strada per un sogno) et le Dr. Stefano Maccario (gynécologue Centro FIVET Italia Torino).

Nous avons reçu le Prix ASEBIR à la meilleure affiche 2013

(25-11-2013)

Le travail de nos biologistes et les constantes innovations technologiques telles que l’utilisation du système Embryoscope et l’application de Diagnostic Génétique Préimplantatoire de 24 chromosomes dans nos laboratoires ont fait que le travail présenté par l’équipe de notre laboratoire de Génétique au cours du VII Congrès national ASEBIR: Morphocinétique différentielle entre embryons euploïdes et aneuploïdes, ait reçu le prix à la meilleure affiche 2013.

En outre, le travail présenté par l’équipe de notre laboratoire de FIV: Marqueurs morphocinétiques prédictifs dans la formation de blastocyste de bonne qualité a été qualifié finaliste pour le même prix.

Voir l’affiche du laboratoire de Génétique.

Voir l’affiche du laboratoire de FIV.

Nous sommes au Congrès de l’Association espagnole de Biologie de la Reproduction ASEBIR, qui se tiendra à Séville à partir du mercredi prochain

(18-11-2013)

Dans cet important événement nous présentons plusieurs études concernant la vitrification de sperme, une alternative à la congélation lente qui empêche la formation de cristaux et qui utilise la saccharose comme un cryoprotecteur naturel.

La Dresse. Esther Velilla, Directeur de notre Département de Biologie Reproductive, parlera sur les avantages de cette technique, qui nous permet d’améliorer la mobilité des spermatozoïdes après leur cryoconservation. La vitrification est particulièrement recommandée dans les cas de patients atteints de cancer qui, avant de se soumettre à la chimiothérapie, congèlent leur sperme pour pouvoir être parents plus tard.

Record d’assistants dans notre stand au Fertility Show

(02-11-2013)

Cette année, nous avons présenté notre FIV musical, ainsi que d’autres innovations technologiques, au Fertility Show de Londres. Le samedi matin, le Dr Walker a organisé un séminaire sur les donneuses d’ovocytes à l’étranger avec un grand nombre d’assistants. Santi Costa, notre directeur international, Carmen Calo, Andreina Collu, Gwen Navarro et Sara Martínez ont aussi représenté notre centre dans cette foire de la Fertilité.

Le premier bébé FIV créé en présence de musique est né au Royaume-Uni

(30-10-2013)

Freddie est le premier bébé FIV britannique exposé à la musique dans notre laboratoire au moment de sa fécondation. Ses parents sont venus nous voir après un certain nombre de fausses couches et d’un cycle de FIV échoué au Royaume-Uni. Au début de cette année, nos embryologistes ont présenté cette étude de pointe, qui a montré que jouer de la musique lors d’une fécondation FIV augmente les chances de réussite de près de 5%.

De nombreux couples au Royaume-Uni et dans 16 autres pays ont suivi un traitement de FIV réussi avec l’aide de cette innovation.

(Premier bébé britannique né grâce au FIV musical)

Conférence informative pour la Journée Mondiale du cancer du sein

(16-10-2013)

Le samedi 16 Octobre, coïncidant avec la Journée mondiale du cancer du sein, notre équipe a participé à la journée d’information organisée par l’Hôpital CIMA Sanitas et l’Association contre le cancer du sein AMYCO, qui s’est tenue dans notre auditorium. Le directeur de notre unité de cancer du sein, le Dr. Alex Garcia Faura, a parlé du traitement chirurgical des tumeurs du sein, accompagné par d’autres spécialistes en oncologie, infirmerie, psychologie, nutrition, esthétique et conseil juridique, qui ont informé tous les intéressés. Le Dr. Garcia Faura a rappelé que, heureusement, de nos jours, plus de 90% des cas de cancer du sein sont guérissables et qu’un examen gynécologique annuel est essentiel à la détection précoce de la maladie.

Aujourd’hui, nous assistons au Congrès International de reproduction assistée qui se tient à Goa, en Inde

(07-10-2013)

Le directeur de l’Unité de biologie de la reproduction à l’Institut Marqués, le Dr Esther Velilla, présente deux articles dans ce congrès, qui a réuni des spécialistes du monde entier. Aujourd’hui, elle parlera de l’utilisation du DPI (diagnostic préimplantatoire) pour éviter les complications au cours des traitements de reproduction. Demain, elle offrira aux participants sa vision de ce que l’Embryoscope nous a permis de découvrir depuis que cet incubateur d’embryons de dernière génération a commencé à être utilisé.

La musique augmente les chances de fécondation

(09-07-2013)

Les micro-vibrations musicales augmentent les chances de fécondation dans le laboratoire. Voici la principale conclusion de l’étude intitulée «Impact de l’exposition à la musique pendant la culture in vitro sur le développement de l’embryon » que notre équipe a présenté à la réunion annuelle de la Société européenne de reproduction humaine (ESHRE) qui s’est tenue du 7 au 10 Juillet à Londres.

En collaboration avec un cabinet de conseil en ingénierie du son, l’Institut Marquès a conçu un système capable de jouer de la musique à l’intérieur de l’incubateur 24 heures sur 24. Les résultats montrent que ces ovocytes cultivés avec de la musique ont amélioré leur taux de fécondation de 4,8%. Lire le communiqué de presse. Lire les articles sur la presse.

L’équipe des embryologistes de l’Institut Marques à Londres ESHRE

(04-07-2013)

Notre équipe de biologistes se rendra à Londres du 7 au 10 Juillet pour assister au Congrès de la Société européenne de reproduction (ESHRE). Dans le laboratoire installé au stand de Cryotech, nos spécialistes expliqueront à tous les intéressés la nouvelle méthode de vitrification et dévitrification du Dr Kuwayama.

La musique améliore la Fécondation in Vitro

(03-07-2013)

Aujourd’hui, nous publions les résultats de l’étude présentée lors du Congrès de l’ESHRE: les effets de la musique sur la Fécondation in Vitro. Ces derniers mois, nous avons constaté que le taux de fécondation augmente de 5% si les embryons sont conservés dans un incubateur avec de la musique. Il s’agit d’une amélioration des taux de réussite que nous sommes déjà en train d’appliquer dans nos laboratoires.

Notre équipe de PMA continue de grandir

(10-06-2013)

Au cours des dernières semaines, les doctoresses Priscilla Andrade et Melissa Brain ainsi que l’assistante médicale Silvia Pittarella ont rejoint notre équipe de PMA.

De cette façon, grâce à une équipe de 40 médecins et embryologistes et 18 “Patient et Medical Assistants”, nous pouvons continuer d’assurer le niveau d’excellence et de personnalisation que méritent tous et chacun des patients qui s’adressent à nous pour accomplir leur rêve de créer une famille.

La sécurité des embryons est une priorité

(22-05-2013)

Savoir que les embryons sont bien protégés est essentiel pour assurer la tranquillité de nos patients. Les laboratoires de FIV de l’Institut Marquès, certifiés par la norme ISO 9001, disposent d’un système de sécurité spécial pour protéger l’intégrité de nos jeunes patients. Cet appareil est équipé d’un système d’alarme relié aux téléphones portables, qui alerte dans le cas d’éventuelles modifications dans les conditions de conservation des embryons et nous permet d’éviter d’éventuels dommages.

Nos laboratoires comptent aussi avec un programme de télémétrie qui garantit de façon permanente le niveau d’azote liquide nécessaire pour la conservation des embryons, réapprovisionné automatiquement par télécommande le cas échéant.

Nouveaux séminaires en ligne en espagnol, anglais, français et italien.

Cette année nous poursuivons notre série d’entretiens en ligne afin que vous puissiez vous renseigner de chez vous sur tout ce qui vous intéresse pour pouvoir enfin devenir mère.

Le mercredi 6 mars prochain, la Doctoresse Federica Moffa parlera sur le don d’ovules et elle nous expliquera dans quels cas cette technique est la plus conseillée, sur la façon dont les donneuses sont sélectionnées et attribuées, quel est le taux de grossesse, et sur tout ce qu’il faut garder à l’esprit avant de démarrer un cycle.

Nous sommes en train de préparer d’autres séminaires:

  • Dr. Marisa López Teijón: Cómo mejorar tus posibilidades de embarazo con FIV. 20 mars (español)
  • Dr. Victoria Walker: How to improve your pregnancy rates with IVF. 10 Avril 10 (English)
  • Dr. Jordi Suñol: Comment faire pour améliorer vos chances de grossesse avec FIV. 17 avril (français)

Nous participons à la réunion de l’Association Irlandaise de l’Infertilité

(17-02-2013)

Le 23 Février, le directeur scientifique de l’Institut Marquès, le Dr. Jordi Suñol, participera à la réunion organisée par l’Association Irlandaise de l’Infertilité, NISIG, qui aura lieu à Dublin.

Cette conférence fait partie du programme développé par cette entité afin d’offrir du soutien et d’information pour toutes les personnes qui ont besoin d’une aide médicale pour avoir un enfant et souvent sont obligés d’aller à l’étranger, dû aux restrictions légales qui existent en Irlande autour des traitements tels que le don d’ovules.

L’Institut Marquès possède un bureau au centre de Dublin pour informer de toutes les options médicales disponibles en Espagne.

L’Institut Marquès participe au “Fertility Show” à Londres

(3-11-2012)

Le Dr. Victoria Walker parle au sujet du don d’ovocytes dans le “Fertility Show”. Le “Fertility Show” est un événement qui se tient à Londres qu’une fois par an et qui réunit les meilleurs experts en procréation médicalement assistée dans le monde entier. Les femmes et les couples qui assistent à cet événement souhaitent se soumettre à un traitement de procréation assistée et ne savent pas par où commencer. Cette année ils attendent pas moins de 3500 personnes.

Il y a des séminaires sur ce qu’il faut savoir pour tomber enceinte, sur l’expérience d’une patiente au sujet des “montagnes russes” émotionnelles de l’infertilité et sur la façon de gérer les relations de couple s’il y a un problème d’infertilité, parmi de nombreux autres sujets.

fertility-show-walker

Notre travail sur les mouvements de l’endomètre présenté lors du congrès de la Société Américaine de la Médecine de la Reproduction

(20-10-2012)

Cette semaine se tient à San Diego le congrès de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine), qui compte avec la participation de notre directeur scientifique, le Dr. Jordi Suñol.

Lors de ce congrès, le spécialiste de la fertilité et président de l’Institut pour la Reproduction Humaine (IHR) à Chicago, le Dr. Ilan Tur-Kaspa, présente l’étude réalisée par l’Institut Marquès sur les mouvements qui ont lieu dans l’utérus après le transfert d’embryons, un travail récompensé au congrès “Alpha Conférence”, qui s’est tenu récemment à Londres. Dans la photo, on peut voir le Dr. Suñol le jour de la présentation.

asrm-sunol

Nous fêtons le cas numéro 2.500 de DPI, avec des nouvelles concernant son utilité dans l’amélioration des chances de grossesse

(28-09-2012)

Après avoir traité 2.500 cas de DPI, l’équipe du Laboratoire de Génétique de l’Institut Marquès s’est établi comme une référence internationale dans l’analyse génétique des embryons.

Selon une étude réalisée par le Pacific Reproductive Center en Californie et publiée sur la revue Molecular Cytogenetics, chez les patients infertiles sans risque d’altérations chromosomiques le DPI augmente considérablement les chances de grossesse, il réduit les taux des fausses couches et il est particulièrement utile lors des transferts d’un seul embryon.

Nous formons des embryologistes européens dans des techniques spécialisées

(23-08-2012)

Institut Marquès a lancé un nouveau programme de formation pour des biologistes qui souhaitent se spécialiser dans les techniques de vitrification et de micromanipulation.

Ces derniers mois, nous avons été visités par des biologistes provenant de l’Italie, du Portugal, de l’Inde et de la Russie qui, de la main de nos embryologistes, ont appris des techniques telles que l’IMSI ou la biopsie embryonnaire pour le diagnostic génétique préimplantatoire, afin de les développer plus tard dans leurs pays respectifs et de contribuer ainsi à l’amélioration des taux de réussite avec les derniers progrès en matière de technologie reproductive.

Ce programme constitue une autre étape dans notre engagement pour l’enseignement de la Médecine et de la Biologie de la Reproduction au cours de toutes les étapes formatives, du baccalauréat à l’Université, avec des visites d’étudiants, des séjours de résidents et de postuniversitaires et la collaboration de nos biologistes en tant que professeurs de Masters universitaires de renommée et de workshops internationaux.

Adoption d’embryons: Plus de 500 bébés nés dans 28 pays

(2-07-2012)

Cette semaine nous présentons au congrès de l’ESHRE, tenu à Istanbul, les plus de 500 naissances qui ont eu lieu dans 28 pays du monde, grâce à notre Programme d’Adoption d’Embryons.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’histoire de Sarah, une jolie fille née d’un embryon congelé. Ou entrez dans le Blog de la Fertilité pour lire comment est venue l’idée de cette initiative.

embryo-adoption-500

Pour la première fois, les patients peuvent regarder depuis la maison le développement de leurs embryons

(16-05-2012)

Coïncidant avec le congrès de la SEF 2012, l’Institut Marquès présente un système innovant afin que les patients qui ont subi un cycle de Fécondation in Vitro puissent observer, par le biais d’Internet et depuis sa maison, comment évoluent leurs embryons avant qu’ils soient transférés à l’utérus de la femme. De cette façon, depuis leur domicile ou n’importe où, ils peuvent “entrer” dans le laboratoire de Fécondation in Vitro et contempler leurs embryons comme les embryologistes le feraient. En savoir plus.

Des images inédites: Découvrez comment l’utérus déplace les embryons

(27-04-2012)

Une nouvelle étude qu’on présente ce week-end au congrès Alpha Conference à Londres montre les premières images de l’activité de l’utérus lors de la réception des embryons après la fécondation in vitro. Dans la vidéo, nous voyons comment les mouvements de l’endomètre permettent que les embryons se placent, indépendamment du lieu où le gynécologue les dépose. Cette découverte révèle qu’il n’y a pas besoin de se reposer après le transfert d’embryon et réduit le stress que ceci provoque chez les patients. En savoir plus.

Jumeaux, l’option préférée pour la plupart des couples

(16-04-2012)

Une étude menée par l’Institut Marquès parmi 980 couples sans enfants de 31 pays différents révèle que la plupart d’entre eux préfèreraient avoir des jumeaux au lieu d’un seul enfant. L’enquête, réalisée en 2011, montre qu’il existe de grandes différences d’un pays à l’autre. Bien qu’en Espagne, en Italie et dans certains pays scandinaves comme la Norvège, 63% des couples déclarent qu’ils aimeraient avoir des jumeaux, dans des autres pays comme l’Allemagne, la plupart des couples préfèreraient avoir un fils unique.

Devant ces préférences, nos spécialistes rappellent qu’une grossesse gémellaire est une grossesse à haut risque, en particulier dans l’âge où beaucoup de femmes ont recours à la procréation assistée, et il y a souvent un conflit entre ce que les patients demandent et ce que que les médecins conseillent. En savoir plus.

De plus amples renseignements sur les jumeaux dans www.le-blog-de-fertilite.fr

La maternité à partir des 40 ans: le syndrome de Pénélope

(19-03-2012)

Le Dr Moffa a participé au congrès sur le syndrome de Pénélope qui a eu lieu à Turin. A cette occasion, elle a présenté une exposition concernant le don d’ovocytes.

Le syndrome de Pénélope fait référence aux femmes reportant la maternité jusqu’à un âge où elles ont besoin des ovules d’une donneuse pour devenir mamans.

Nous avons reçu de la part de l’association “What Clinic” le Prix 2011 pour notre service d’Assistance aux Patients

(09-02-2012)

Nous savons que le traitement de l’infertilité mérite un soutien particulièrement proche et sensible dès le début, et nous sommes fiers du fait que l’assistance personnalisée que nous offrons chez Institut Marquès tout au long du processus soit appréciée par des associations et des patients.

Il est la priorité avec laquelle nous travaillons et celle qu’à chaque visite, chaque appel téléphonique ou chaque e-mail, inspire les 50 spécialistes de Reproduction, les embryologistes et les membres du Service d’Assistance aux Patients, qui font partie de notre équipe médicale.

La specialista in Fertilitá Zita West visita Institut Marquès

(28-03-2012)

Lo scorso 28 marzo la specialista inglese Zita West é venuta a visitarci.

Con un percorso di 25 anni, Zita West é ostetrica, nutrizionista, agupunturista, autrice di vari libri e coach di centinaia di coppie inglesi ed irlandesi che ricorrono a lei cercando un appoggio in questa loro lotta nella ricerca di una gravidanza.

whatclinic

La SEF reconnaît l’Institut Marquès comme un centre pour la préservation de la fertilité

(10-01-2012)

La Société Espagnole de Fertilité a reconnu l’Institut Marquès comme l’un des centres de fertilité avec le programme de préservation de la fertilité pour des femmes avec le cancerou des jeunes filles qui souhaitent congeler leurs ovules pour une future maternité.

Institut Marquès compte avec l’expérience de Mme Dr. Federica Moffa, qui vient de publier un article dans Hindawi Publishing Corporation sur les effets du cancer sur la fertilité et la congélation et greffe de tissu ovarien.

Nous formons des biologistes européens et canadiens dans les cours organisés par le CME

(15-11-2011)

Le Centre de Médecine Embryonnaire continue à former des biologistes et à organiser des cours pendant toute l’année.

Les Workshops du CME consistent en sessions entièrement pratiques dirigées aux professionnels de la biologie reproductive, qui peuvent acquérir des connaissances théoriques-pratiques pour l’utilisation de cette méthodologie. Cette semaine, le CME offre un workshop en Techniques de Micromanipulation et le IV workshop en Biopsie Embryonnaire.

Institut Marquès au Congrès de l’ASRM

(18-10-2011)

Institut Marquès présente aujourd’hui ses résultats à la 67ème édition du Congrès Annuel de l’ASRM (American Society for Reproductive Medicine), ayant lieu cette semaine à Florida et réunissant experts en reproduction d’autour du monde. Les résultats obtenus avec leDGP sur tous les chromosomes prouvent que l’Espagne est un des pays du monde où cette technique est le plus implantée et développée.

Le congrès ASEBIR réunit à Gérone biologistes spécialisés en matière de Procréation

(06-10-2011)

Institut Marquès présente les résultats obtenus avec le polarisateur en tant que technique avancée pour l’observation des ovules.

Le polarisateur est une nouvelle technologie disponible maintenant dans notre laboratoire, qui permet d’observer les plus importantes structures de l’ovule, telles que le fuseau méiotique ou la zone pellucide. On évite ainsi de les endommager durant le processus de fécondation, ceci améliorant les possibilités de grossesse.

Les résultats obtenus par l’équipe de Biologie Reproductive d’Institut Marquès à l’aide de cette technique appliquée aux ovocytes de donneuses, sont évalués dans le travail présenté au congrès. D’après Arantza Farreras, biologiste de FIV, “pour 97% des ovocytes de nos donneuses le fuseau méiotique est observé. Ceci nous permet de féconder l’ovocyte sans l’endommager et on peut le considérer comme un synonyme de qualité ovocytaire”.

Aujourd’hui au Congrès Mondial sur l’Endométriose

(07-09-2011)

Le Dr. Suñol présentera aujourd’hui au Congrès Mondial sur l’Endométriose une étude réalisée par Institut Marquès montrant que l’utilisation de techniques de Procréation Médicalement Assistée optimise les possibilités de grossesse pour les patientes atteintes d’endométriose modérée ou grave.

Selon le Dr. Suñol, «avec l’endométriose il est particulièrement important d’analyser le sperme de l’homme, notamment avec la technique FISH et l’étude de la fragmentation d’ADN. Grâce aux années qu’Institut Marquès a consacré à cette recherche, de nombreuses femmes avec ce problème ont aujourd’hui les mêmes opportunités de devenir mères que d’autres femmes».

Presque 1.300 spécialistes de différentes disciplines assisteront au Congrès Mondial sur l’Endométriose, qui s’achèvera demain.

Institut Marques à augmenté son équipe médicale avec l’incorporation de la prestigieuse Dr. italienne Federica Moffa

(28-07-2011)

Institut Marques à augmenté son équipe médicale avec l’incorporation de la prestigieuse Dr. italienne Federica Moffa. La Dr. Moffa est une spécialiste en reproduction assistée remarqué au niveaux européen et une des meilleurs experts dans le monde en vitrification du tissu ovarien.

La mauvaise qualité de la semence est liée à le transfert de toxiques pendant la grossesse et l’allaitement

(08-07-2011)

Institut Marquès hier présenta une étude qui suggère que les polluants qui s’accumulent dans la mère pourraient altérer le développement testiculaire de l’embryon.

La Galice, la communauté avec la meilleure qualité de semence, a un niveaux inférieur de toxiques dans le lait maternel que la Catalogne. Puisque le lait des femmes catalanes a quatre fois plus de toxiques que ce des femmes galiciennes.

Institut Marquès présente demain les résultats d’une étude sur toxiques dans le lait maternel et la qualité de semence

(06-07-2011)

Institut Marquès présente demain les résultats d’une étude sur toxiques dans le lait maternel et la qualité de semence.

Pourquoi la fertilité masculine est en train de diminuer?

For obvious reasons woman are attracted to sperm but in my case, dedicating myself to studying sterility it is a more healthy attraction. This was the reason why, for 10 years I have pushed my sterility team to investigate Infertilité masculine.

Institut Marquès has been studying the quality of Spanish male sperm since 2003, first in Tarragona ( a study presented at the SEF (spanish fertility society) congress), and then in Barcelona and Corunna ( study published in Reproductive Biomedicine) and finally in the whole country ( I national study of youth’s sperm quality published in Andrologia and in collaboration with 62 reproduction centers).

We are proud that we have contributed in refuting previous misconceptions; (stress, tight trousers, alcohol, etc) they are all myths, the underlying cause are chemical toxics. Industrial contamination is playing a key role in this game.

These toxics are synthesized chemical products made by man used regularly in industry, agriculture and at home. They are called endocrine disruptors, a long list of compounds that in the female organism act as estrogens. They are very resistant to biodegradation, and can be found in our diet and in the atmosphere, they gather in our organism, especially in fats and we are not designed to eliminate them.

Our first contact with these chemicals is at the embryonic stage, passed through the blood and placenta from the mother. The type and level of toxics transmitted depends on the level of toxics which the mother has accumulated.

Currently there is debates on appropriate diets for pregnant woman, yet the real issue is not what she eats but what has she been exposed to since her childhood, since her intra-uterine life. These toxics are absorbed and act as estrogens, female hormones. During the testicular development of the fetus, the first 2-3 months are vital for testosterone to act, the male hormone. The problem is that these false estrogens compete with the testosterone and don’t let them function properly, producing less productive sperm cells and in extreme cases can even cause chromosomic alterations (genetic). This is especially happening in industrialized areas and in rural areas in contact with pesticides. According to our data , the level of ejaculation of a Galician is double that of a Catalan.

As well, it is more apparent in young people than older, as these toxics weren’t present during their childhood. This can cause sterility or repeated abortions.

We have achieved many progresses in health yet in reproduction health, the level of sperm quality has halved form one generation to another.

Currently, more experts are complaining about the effects of toxic chemicals for reproductive health.

Institut Marquès, en ESHRE 2011

(03-07-2011)

Ce weekend on inaugure à Stockholm le congrès de la ESHRE, la Société Européenne de Reproduction.

Institut Marquès présentera dans cet important rendez-vous les résultats d’une technique pionnière au monde, développée par notre département de I+D: l’analyse de tous les chromosomes de l’embryon (Diagnostique Génétique Preimplantatoire) avec FISH. Selon la Dr. Esther Velilla, Directrice du service de Biologie de Reproduction d’Institut Marquès. “dizaines d’enfants sont nées grâce à ce progrès qui permet aux couples avec une stérilité de longue durée d’être parents“.

Le DGP avec FISH permet détecter 20% des embryons avec des anomalies génétiques que jusqu’à maintenant étaient indétectables avec la technique classique de 9 chromosomes. Ce spécialement conseillable pour les femmes qui ont plus de 38 ans dont les possibilités de grossesse triplent.

l’Embryoscope, une nouvelle technologie pour observer l’évolution de l’embryon

(30-06-2011)

Dans notre laboratoire de Fécondation In Vitro on dispose d’une couveuse avancée d’embryon; l’Embryoscope. Grace à une caméra installée dedans on peut surveiller le développement de l’embryon, l’observé sans l’exposer aux variations de l’extérieure et facilité son évolution dans les meilleurs conditions.

Aujourd’hui on inaugure le nouvel laboratoire d’Andrologie

(29-06-2011)

Institut Marquès aujourd’hui inaugure son nouvel laboratoire d’Andrologie, une espace plus spacieuse , équipé avec les dernières technologies dont tout est destiné à améliorer le potentiel de l’échantillon de la semence pour la fécondation. Dans notre laboratoire on analyse et on diagnostique les échantillons de semence et on les préparent pour les utiliser postérieurement dans la Fécondation In Vitro. Nos biologistes aussi préparent les échantillons pour réaliser la technique FISH et la fragmentation d’ADN du spermatozoïdequ’on réalise dans notre Laboratoire DGP.

Le blog de la fertilité

(23-06-2011)

La Dr. Marisa López-Teijón, directrice d’Institut Marquès a créé le blog de la fertilité pour narrer le quotidien d’une clinique de stérilité et proposer des sujets pour discuter, où tous les commentaires et opinions sont bienvenues.

Je vous encourage à y participer: Visitez le blog!

Au-dessous vous avez un de ses posts:

Ever so often I find myself with situations that pose ethical problems. In our Sterility Team we often find ourselves with situations that are ethically problematic. Luckily we are several thinking tanks which help to see things in many perspectives and reach a joint decision.

Our basic principles:

  • We are doctors, I mean, our soul objective is to help others, and in our case to help them to be parents. Sterility, according to the WHO (World Health Organisation), is a disease, not an incapacity.
  • The last adjustment in the spanish reproductive assistance law, discarded the paragraph that stated that patients need to be psychophysically sane. Reason being that there are diseases that don’t hinder the patients ability to be a parent even if they aren’t totally healthy. For example, paraplegics in wheel chairs.
  • We aren’t the police so, for example, we don’t demand certificates to ensure that the male accompanying the patient is actually legally married to her.
  • Laws don’t always cover situations that we are faced with. For example, two married woman where one transferred her eggs, the other one carries out the pregnancy and requires a sperm donation.

I will comment on some of these situations:

  • We have “suspicious couples” applying for an In Vitro Fertilisation treatment: a 50-60 year old european male with a Vietnamese or Ethiopian wife that have a language barrier between them and are unable to communicate. It is pretty clear that they met and agreed over the web, yet they come to us as a couple who want to have a child.
  • Or for example, a couple that has donated their surplus embryos after an IVF treatment. As it happens I have information that the man has been charged for beating his wife. Even though this pathological conduct isn’t hereditary I personally am incapable of assigning these embryos to a prospective couple.

Le Dr.Ferran García entretien dans “Para todos la 2”

(14-06-2011)

Entretien du Dr.Ferrán García, directeur d’Andrologie d’Institut Marquès dans “Para todos la 2” de la télévision espagnole où il parlera sur l’infertilité masculine. Il racontera, entre d’autres choses, quels facteurs provoquent la dégradation de la semence des jeunes et les alternatifs qui existent pour les hommes avec des problèmes de fertilité. En plus il donnera de conseils pour améliorer notre santé reproductive.

A chaque fois plus de femmes veulent un accouchement naturel

(07-06-2011)

A chaque fois de femmes enceintes demande un accouchement naturel moins medacalisé, selon on remarque à l’Unité d’Obstétrique d’Institut Marquès. Est-ce que je peux accoucher sans de l’anesthésie? Eviter l’épisiotomie? Est-ce que j’aurai contact avec mon bebe tout de suite?

Des femmes enceintes se posent ces questions habituellement. Cependant, le Dr. Alex García Faura, le chef d’Obstétrique d’Institut Marquès, “La femme doit être au courant que l’accouchement n’est qu’un acte social ou émotionnel, mais aussi un acte médical, et un des plus dangereux pour la vie de la femme. Pour cela c’est important que la femme sache tous les risques, à travers un plan personnalisé ajusté le plus proche a ses désirs mais avec aussi des garanties”.

Un record historique de greffes de cellules souches originaires du sang

(30-05-2011)

En Espagne le nombre de patients qui peuvent bénéficier d’une greffe de cellules souches du sang, de la moelle osseuse et du cordon ombilical est en augmente et l’année dernière il a augmenté un 15%.

Le genre de greffe qui a plus augmenté est de cellules souches originaires du sang périphérique. Cela consiste en une donation qu’en Institut Marquès on la promeut entre nos donnantes, qui sont compromises avec la société. La procédure est semblable a celle d’une donation de sang et grâce a elle, chaque année de milliers d’affectés par le lymphome, la leucémie et d’autres tumeurs ont l’opportunité de sauver sa vie.

Le Dr. Ferran García, récompensé par l’Association espagnole d’Andrologie ASESA

(09-05-2011)

Le Dr.Ferran García, Responsable de l’Unité d’Andrologie d’Institut Marquès a reçu le dernière 1 de mai dans le Congrès XV d’ASESA le Prix Abgel Bayo au meilleur article de révision, par un travail sur l’éjaculation précoce. On calcule qu’un tiers des hommes éprouvera au cours de sa vie une altération qui complique les relations sexuelles et occasionne des problèmes de couple. Selon le Dr.García dans l’article récompensé, on croie que l’éjaculation précoce pût avoir une base génétique dans certains individus. Cependant, dans la plupart des cas ces altérations sont d’origine psychologique et elles sont en relation avec l’anxiété ou le mauvais apprentissage.Moins fréquemment, elles sont dus a des pathologies comme par exemple la prostatite ou laconsommation de médicaments. Dans n’importe quel cas, l’éjaculation précoce a un traitement, par cela il est important d’affronter le problème et de toujours consulter un spécialiste.

Le Dr.Ferran Garcia a parlé sur les altérations de l’éjaculation dans l’Université de la Laguna, à Ténériffe

(06-05-2011)

Le chef de l’unité d’Andrologie d’Institut Marquès le Dr. Ferran García a participé le vendredi dans les Journées Canaries d’Andrologie organisées par l’Université de La Laguna. Dans une conférence dirigée aux médecins et étudiants de Médecine, le spécialiste a présenté les options de traitements qui existent actuellement pour les hommes qui veulent être parents qui ont problèmes d’éjaculation, dus à des altérations sociologiques, l’usage des médicaments, des tumeurs o certains maladies comme le diabète. Plus sur desaltérations d’éjaculation.

Nous montrons la technique DGPI de tous les chromosomes a des biologistes du Moyen-Orient

(28-04-2011)

Institut Marquès forme aux femmes immigrantes sur la gynécologie

(27-04-2011)

Dans notre programme de la Responsabilité Sociale Corporative, les gynécologues Dr.Hans Arce et la Dr. Flor Steinvarcel vont à l’Association de Femmes Latines sans frontières pour renseigner et résoudre de doutes des effets des hormones, de la menstruation et contraceptifs.

 

De plus en plus de femmes sont mères grâce à la donation d’ovules

(15-04-2011)

Selon le registre officiel du 2008 de la Generalitat de Catalunya FIVCAT, un peu près la moitié ( un 43%) des embryons transfères dans les traitements de reproduction assistée provient d’une donation d’ovule et cette chiffre est en augmente.

Cet augmente est du au fait que dans les pays développes, les femmes décident d’être mères à un âge où leurs ovocytes ont déjà vieilli et elles besoin les ovules d’une femme plus jeune pour tomber enceinte.

Les mères jeunes gagnent plus de poids et se soignent moins

(14-04-2011)

Une étude de l’Université du Minnesota accrédite que les mères plus jeunes ne soignent pas son régime et font moins d’exercice que celles qui ont plus de 30 ans. Dans le département d’Obstétrique d’Instiut Marquès nous accréditons cette étude. Beaucoup de femmes, surtout les plus jeunes, croient qu’en étant enceintes ca lui permettent de grossir, de manger de la nourriture qui déséquilibre son régime et cesser tout exercice physique, ce qui les amène à grossir beaucoup et perdre leur ton musculaire lequel est crucial pour les mois de grossesse. Cela n’arrive pas si souvent entre les femmes de 40 ans, elles sont plus conscientes de l’importance de se soigner pour avantager la grossesse et sa santé, et pour cela elles suivent les conseils de son gynécologue.

Il est précisément pendant ces mois quand il faut plus maintenir un régime équilibré et faire d’exercice habituellement pour prévenir de problèmes de diabète, de dos et sur poids. La femme ne doit pas manger pour deux mais manger plus sain” affirme le DR. Alex García Faura.

Comment nos embryologistes travaillent?

(13-04-2011)

Dans le laboratoire de Reproduction Assisté notre petit patient est l’embryon, et tout est important à l’heure de le soigner. Pour que les changements de température ne les affectent pas, nos biologistes travaillent pratiquement dans l’obscurité, ils n’utilisent pas de cosmétiques ni de parfume et ils n’ont pas le droit de porter bijoux ni d’horloge puisque tous ces éléments pourraient supposer l’entrée de particules polluantes.

La pureté de l’air se maintient aussi grâce à un système complexe qui consiste en filtres de carbon actif, de pression positive pour que les impuretés sortent toujours vers l’extérieur, de plus les murs et les sols déchargent de l’électricité statique. De plus, ils ont une équipe de tables hydrauliques antivibratoires qui garantissent l’exactitude de mouvements dans un travail très minutieux et délicat comme ce que nos embryologistes réalisent.

Quatre de chaque dix femmes qui font un traitement de reproduction à catalogne son étrangers

(11-04-2011)

Selon le registre officiel de la Generalitat de Catalunya FIVCAT en 2008, 38,7 % des femmes qui suivent un traitement de reproduction assistée à Catalogne procèdent de l’étranger. Cependant, dans les centres de référence internationale comme l’Institut Marquès, ce sont déjà 7 de chaque 10 patients qui viennent d’autres pays. Il s’agit essentiellement des couples qui portent plus de 18 ans souhaitant être parents qui viennent a nous après beaucoup des tentatives échoués, avec la dernière espérance de tomber enceinte.

Des femmes sans couple: un autre chemin à la maternité

Plus souvent des mères décident d’être mères célibataires. Des femmes sans partenaire masculin qui font appel a la reproduction assistée pour être mères, parce que la loi en Espagne permette qu’une femme puisse accéder aux traitements de fertilité en dépit de son état civil ou sa sexualité. Le dernière 22 février, le Dr. Braulio Peramo Chef de reproduction d’Institut Marques expliquais dans une conference qu’un de chaque cinq traitements de fertilité se font pour des femmes sans couple masculin: Insémination,FIV avec ou sans ovules de donneur et adoption d’embryon,avec des résultats surprenants.

L’Analyse de tous les chromosomes des embryons dans les cas de femmes âgées de plus de 40 ans permettrait de doubler leurs chances de grossesse.

(6-1-2011)

70% des femmes qui voyagent à Barcelone dans le but de devenir mères ont plus de 40 ans et, en raison de leur âge, elles ont besoin de techniques spéciales de reproduction assistée telles que le DPI pour avoir un bébé en bonne santé.

Selon l’étude intitulée “Amélioration des taux de grossesse à un âge maternel avancé” que l’Institut Marquès et le Centre de médecine embryonnaire présentent au Fertility 2011 Congress de Dublin, le diagnostic génétique Préimplantatoire (DPI) réalisé sur tous les chromosomes des embryons à partir d’une nouvelle technique FISH développée à l’Institut Marques permettrait d’augmenter les taux de grossesse de 22,2 à 58,3% pour ces couples .

 «Pour la première fois, l’utilisation de la technique FISH nous permet maintenant d’analyser le caryotype humain complet avant que l’embryon soit transféré, ouvrant ainsi la porte à de futures grossesses chez les couples qui, jusqu’à présent, avaient peu ou pas de chances de devenir parents. Ce qu’ils recherchent c’est un bébé en bonne santé et cela devient maintenant possible. Ils peuvent enfin accéder au DPI pour tous les chromosomes, améliorant ainsi sensiblement les taux de réussite des FIV, car nous transférons que des embryons chromosomiquement normaux au meilleur moment du développement embryonnaire et sans la nécessité d’avoir recourir à la cryopréservation» à explique la Dr Esther Velilla, Directrice du Laboratoire de l’Institut Marquès.

On parle de DPI au congrès de IFFS à Munich 2010

Une étude présentée par l’équipe de FIV d’Institut Marques au Congrès de l’International Federation of Fertility&Sterility qui s’est tenu en Octobre 2010 à Munich met en évidence l’utilité du DPI chez les couples qui ont des risques d’avoir des enfants atteints de syndromes chromosomiques dû à en raison de l’âge maternel avancé, de fausses couches à répétition ou d’anomalies génétiques dans les spermatozoïdes.

L’étude a été basée sur l’examen des cas de patients qui avaient effectué une Fécondation In Vitro avec DPI. Les biologistes ont constaté que, si cette technique n’avait pas été appliquée pour sélectionner les embryons chromosomiquement sains, les probabilités d’avoir transféré un embryon porteur d’anomalies chromosomiques auraient été de 50%, puisque la moitié des embryons qui, de par leur apparence, étaient initialement candidats à être transférés présentaient en réalité des anomalies chromosomiques.

La ponction testiculaire, l’élément clé permettant de détecter la cause de la stérilité

Plus de la moitié (61 %) des couples ayant connu plusieurs échecs de Fécondation In Vitro sans aucune cause apparente présentent un problème de méiose que peut être détecté grâce à la biopsie testiculaire et qui permet de réorienter le traitement vers une grossesse. Ceci est la conclusion principale de l’étude que l’équipe d’Andrologie d’Institut Marquès présente au Congrès ESHRE Rome 2010.

Afin d’améliorer les possibilités de grossesse face à un problème de méiose, les spécialistes conseillent la réalisation de la Fécondation In Vitro avec le sperme de l’homme mais avec une analyse des embryons avant leur implantation (DGPI) ou avec sperme de donneur dans les cas les plus pathologiques.

On parle de stérilité masculine au Congrès de Gynécologie de San Petersburg

Notre équipe donne deux conférences sur le facteur masculin et les analyses embryonnaires sous la responsabilité du prof. Juan Alvarez et de la Dr. Cristina Guix au Congrès sur les nouvelles Technologies en Gynécologie organisé par le Centre d’investigation en Gynécologie du Ministère de la Santé Russe du 7 au 10 Juin à San Petersburg.

L’Institut Marquès à la conférence de la Biologie Reproductive Alpha 2010 célébrée en Hongrie

Le Professeur Alvarez a participé en tant que conférencier au congrès international Alpha qui s’est célébré à Budapest du 30 Avril au 2 Mai avec un exposé consacré aux nouvelles avancées en matière de cryoconservation spermatique ainsi qu’aux marqueurs moléculaires de dommages post congélation.
Les conférenciers invités à la conférence Alpha sont les leaders de l’opinion dans le secteur de la biologie reproductive.

Le directeur scientifique d’Institut Marques, coauteur du nouveau Guide Pratique pour le Laboratoire d’Andrologie

Notre directeur scientifique, le Professeur Juan G. Alvarez, est un des auteurs du nouveau manuel d’andrologie intitulé Guide pratique pour le laboratoire d’Andrologie, écrit par les leaders de l’opinion actuelle en biologie reproductive provenant d’institutions aussi prestigieuses que l’Hôpital Universitaire Karolinska, l’Université d’Oslo et l’Hôpital Tygerberg d’Afrique du Sud. Ce manuel comprend tous les aspects rapportés avec l’analyse de sperme et la fonction spermatique et il établit les recommandations sur les critères de qualité séminale.

Nous avons publié dans la revue Fertility&Sterility un article à propos de l’utilisation de spermatozoïdes testiculaires

Dans une étude publiée dans la revue Fertility and Sterility, le Dr. Juan G. Alvarez, Directeur Scientifique d’Institut Marquès et professeur de Harvard ainsi que le Dr. Sakkas, professeur de l’Université de Yale, indiquent que 40% des couples présentant un ADN spermatique altéré obtiennent une grossesse grâce à l’utilisation de spermatozoïdes testiculaires et que dans plus de 90% des cas la grossesse se produit lors du premier cycle. Plus d’informations (english).

Formation pour de jeunes biologiste

Afin de promouvoir la formation dans le secteur de la Médecine Reproductive, L’Institut Marques organise des stages destinés aux étudiants en Biologie ou aux jeunes biologistes en Master de Biologie Cellulaire ou Biomédecine. Ce programme se déroule en collaboration avec l’Université Autonome de Barcelone, L’Université de Barcelone et l’Universtité Pompeu Fabra. De cette manière, dans nos laboratoires de FIV, PGD et andrologie, les étudiants peuvent élargir leurs connaissances et connaître de première main les procédés les plus innovants en Techniques de Reproduction Assistée.

Institut Marquès encourage le don de moelle osseuse entre les donneuses d’ovules

Au sein de son programme de Responsabilité Sociale Corporative, l’Institut Marques collabore avec la Fondation Josep Carreras pour la lutte contre la leucémie (www.fcarreras.org). Il s’agit d’une maladie pour laquelle, seulement en Espagne, 4000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. La plupart de ces personnes malades, surtout les plus jeunes, pourront vivre uniquement à l’aide d’un don de moelle osseuse. C’est pour cela et, en tenant compte du fait que nos donneuses d’ovules sont des jeunes particulièrement altruistes et solidaires, que nous organisons une action informative pour les inviter à devenir également des donneuses de moelle osseuse.

«Une cigogne éprouvette», le livre Dans lequel nos patients Raffina et Bertrando expliquent comment leurs enfants étaint nés

Raffina et Bertrando sont un des milliers de couples que nous avons aidé à être parents. Ils ont écrit une histoire pour expliquer à leurs jumeaux comment ils étaient nés grâce à un cadeau très spécial: la don de sperme. Leur médecin, le Dr. Olivares est un des personnages de cette œuvre qui est toute une histoire d’amour, d’après les propres auteurs.

Pour plus d’informations sur le livre: http://www.uni-service.it/una-cicogna-provetta.html

Ateliers de sexualité pour des adolescents

L’Institut Marquès est en train de développer des ateliers de Sexualité pour des adolescents dans divers lycées de Barcelone. Lors de ces sessions, dirigées aux étudiants de première et terminale, nos gynécologues offrent l’information et formation nécessaire pour que les jeunes assument une attitude positive quand à leur sexualité et une conduite sexuelle responsable qui évite les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées.

La Reproduction Assistée devant les nouveaux modèles de famille

La Directrice du Service de Reproduction Assistée, la Dr. Marisa López-Teijón, a donné en novembre 2009 une conférence sur l´évolution des nouveaux modèles de famille et les conséquences sur la Reproduction Assistée, dans le cadre du V ème Symposium de Reproduction Humaine Assistée organisé par l’IRAGA (Institut de Reproduction Assistée de Galice) et l’ Unité de Reproduction Assistée La Rosaleda.

Conférence du prof. Alvarez sur le facteur masculin lors de la Réunion Annuelle de la Société Irlandaise de Fertilité

Notre directeur scientifique intervient en tant qu’orateur principal de la réunion de mai 2009 à Galway (Irlande) avec une session dédiée au facteur masculin génomique et son importance dans le diagnostique et traitement de couples ayant subi des échecs à répétition de Fécondation In Vitro et avec une infertilité d’évolution longue.

Notre expérience en matière de Diagnostic Génétique Préimplantatoire, au congrès DPI de Miami

Les biologistes de l’Institut Marquès/Centre de Médecine Embryonnaire ont participé au congrès DPI qui à eu lieu du 22 au 25 Avril à Miami.

Les Dr. Esther Velilla et Silvia Fernández se sont exprimées sur l’utilité du DPI Dans l’étude de l’infertilité masculine ainsi que sur la possibilité d’optimiser la sélection de donneuses d’ovules par le biais d’une technique avancée permettant d’analyser le contenu chromosomique des ovules : la biopsie du corpuscule polaire.

Institut Marquès, au Congrès de l’Association bulgare de stérilité

La fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes est un test d’importance majeure pour le diagnostic et le traitement de la stérilité. Le directeur scientifique de l’Institut Marquès, Le Professeur Alvarez, s’exprimera sur ce sujet lors de la réunion de l’Association bulgare d’infertilité, qui aura lieu du 23 au 26 avril 2009.

Recherche sur la décongélation de sperme publiée dans Fertility Sterility

La température de décongélation peut être un facteur déterminant pour la qualité finale des spermatozoïdes. D’après l’étude scientifique Effect of thawing temperature on the motility recovery of cryopreserved human spermatozoa réalisée par l’équipe de Biologie Reproductive de l’Institut Marquès avec d’autres groupes de recherche internationaux, décongeler les échantillons de sperme a 40ºC (et non pas a 37ºC) permet de récupérer un plus grand nombre de spermatozoïdes mobiles (jusque qu’à 40% de plus).

Le travail a été réalisé en collaboration avec le Center of Research on Reproduction de l’Université de Pennsylvanie, the Jones Institute for Reproductive Medicine de Virginia Medical School, le Centre Médical Seremas de Buenos Aires et le Laboratoire d’Etude sur la Reproduction de Buenos Aires.

La découverte s’avère d’un intérêt particulier pour les traitements d’insémination artificielle puisqu’elle permet de récupérer un plus grand nombre de spermatozoïdes mobiles et, de ce fait, de réaliser l’insémination dans des conditions optimales.

Dernières études sur le facteur masculin au Congrès International d’Andrologie

En mars 2009, le Congrès International d’Andrologie, s’est tenu à Barcelone et nous y avons présenté nos travaux sur l’étude génétique du facteur masculin (FISH et méiose). Les sessions étaient présidées par notre directeur scientifique Prof. Juan G. Álvarez, leader d’opinion mondial de ce problème qui affecte plus de la moitié des couples stériles.

L’équipe internationale de l’Institut Marquès prend part à la rencontre de patientes écossaises de Cradle

Le Dr. Raul Olivares et leDr. Victoria Walker ont participé en février 2009 à la réunion organisée par « Cradle » – organisation caritative écossaise qui apporte son soutien aux personnes et couples confrontés à l’infertilité. Durant cette rencontre, célébrée à Glasgow, nos spécialistes ont exposé les dernières avancées sur le traitement de la stérilité – avec une attention particulière portée sur l’étude génétique de l’infertilité masculine – et ont répondu aux questions des personnes présentes sur les différents aspects de la Reproduction Assistée.

Étude comparative sur le don d’embryons

Institut Marquès a participé à l’étude comparative sur le don d’embryons réalisée par le National Embryo Donation Center dans huit pays. Le travail a été présenté au Congrès de la Société Américaine de Médecine Reproductive célébré à San Fancisco en novembre 2008

Diffusion en Afrique à propos des techniques de Reproduction Assistée

Dans le cadre de son programme de Responsabilité Sociale Corporative, l’Institut Marquès collabore de manière solidaire avec l’Hôpital Provita Specialist du Ghana en envoyant du matériel informatif sur les techniques de Reproduction Assistée destiné à la population de ce pays d’Afrique.

Nouvelle technologie pour identifier des gamètes et embryons de haute qualité

Grâce à notre collaboration avec le Dr. Lev Perelman, Professeur de la Harvard Medical School et antérieurement Professeur du Massachussetts Institute of Technology, l’Institut Marquès travaille actuellement à la mise en oeuvre d’une technologie d’avant-garde, connue sous le nom de Confocal Light Absorption Scattering Spectroscopy. Cette technologie permet de différencier les spermatozoïdes avec fragmentation d’ADN des spermatozoïdes intègres et peut, par conséquent, être utilisée pour sélectionner les spermatozoïdes avec l’ADN intact et ainsi améliorer les taux de grossesse pour les techniques de Reproduction Assistée. De plus, cette technologie révolutionnaire pourrait s’appliquer au Diagnostique Génétique Préimplantatoire de manière non invasive pour la sélection d’embryons avec un complément chromosomique normal ; c’est-à-dire, identifier et sélectionner les embryons sans altérations chromosomiques sans devoir réaliser la biopsie embryonnaire.

Institut Marquès participe au Congrès de Fertilité de Bulgarie

Le Dr. Raul Olivares, Directeur du Programme International de l’Institut Marquès, a été invité avec d’autres professeurs prestigieux de différents pays, au Congrès National de la Société de Fertilité de Bulgarie tenu en avril dernier à Varna. Lors de sa conférence, il a présenté les dernières techniques pour patients avec un pronostique difficile, comme l’étude du facteur génétique masculin, PGD, protocoles de stimulation et nouveaux examens pour l’étude de l’implantation.

Le prof. J.G. Alvarez, invité d’honneur du VIIème Congrès d’Andrologie et Gamétologie de Santiago de Chile

Au cours de ce congrès, notre directeur scientifique a donné deux conférences magistrales: une sur les techniques diagnostiques pour l’identification des meilleurs spermatozoïdes pour l’ICSI et la seconde sur les applications cliniques de l’étude de fragmentation de l’ADN spermatique dans le diagnostique et traitement des couples atteints infertilité. Lors de sa visite, il s’est entretenu avec un groupe d’étudiants de Biologie Reproductive dont il dirige la thèse de doctorat et pour laquelle il a été interviewé par la Télévision Nationale du Chili.

Échange scientifique avec l’Université de La Frontera de Chile, pionnière en vitrification de spermatozoïdes

Au début de 2008, nous avons lancé un nouveau programme scientifique avec l’Université de La Frontera, à Temuco, Chili, pour le développement de la vitrification dans les spermatozoïdes. Grâce à cette méthode, qui n’a pu être menée à bien jusqu’à présent, nous cherchons à optimiser la cryopréservation des spermatozoïdes dans tous les cas où ceux-ci doivent être congelés, évitant ainsi que l’ADN soit abîmé lors de la décongélation et augmentant ainsi les taux de grossesse.

Institut Marquès, à l’avant-garde de la biologie reproductive

Nous avons commencé l’année 2008 avec un nouvel objectif scientifique visant à améliorer les taux de grossesse : d’une part, empêcher la multinucléation embryonnaire (embryon avec plus d’un noyau dans l’une de ses cellules) et d’autre part, tenter d’obtenir la grossesse avec des embryons multinucléés avec un bon pronostique, ceux-ci ayant jusqu’à présent été écartés… Ce progrès a été possible grâce à notre collaboration récente avec le Dr. Vanessa Rawe, leader d’opinion au niveau mondial en matière de multinucléation embryonnaire, trafic intracellulaire, ultrastructure de microtubules et centrioles spermatiques et protéasomes ovocytaires. Avec elle, nous avons lancé un nouveau niveau de recherches sur la vitrification d’ovocytes et amélioré les taux de grossesse avec des embryons dérivés de ceux-ci.

04721
.Dr. Vanessas Rawe with Dr. Jesus del Mazo, professor of the Biological Research Centre of the CSIC.

Nous formons des spécialistes européens dans l’étude du facteur masculin

Le prof. J.G. Alvarez, directeur scientifique de l’Institut Marquès, est allé en décembre aux journées scientifiques du Campus Course de la ESHRE (Association Européenne de Reproduction Humaine) à Bruxelles pour former les spécialistes européens dans l’étude du facteur masculin. L’Institut Marquès est, au jour d’aujourd’hui, pionnier dans l’application de ces techniques inconnues dans beaucoup de pays (étude de méiose, FISH dans le sperme et étude de fragmentation de l’ADN spermatique), elles peuvent expliquer la raison pour laquelle les essais antérieurs de grossesse ont échoué et grâce à celles-ci, beaucoup de couples réussissent à être parents avec nous après des essais non concluants dans d’autres centres du monde.

Nouvelle méthode pour différencier les meilleurs spermatozoïdes

Avec la collaboration du Professeur Uwe Paasch de l’Université de Leipzig, nous sommes en train de développer une nouvelle technique (colonne de l’Annexe V) pour sélectionner les spermatozoïdes génomiquement les plus compétents et ayant le plus de possibilités de donner lieu à un embryon de bonne qualité, et par conséquent à une grossesse à terme.

Institut Marquès, dans Human Reproduction

La revue prestigieuse Human Reproduction a publié l’article d’opinion de notre directeur prof. J.G. Alvarez. Grâce à cet article intitulé «Les niveaux de fragmentation de l’ADN spermatique mesuré au moyen du test SCSA après le gradient de centrifugation ne permettent pas de prédire les résultats des Techniques de Reproduction Assistée», l’éditoriale établit les meilleures méthodes pour détecter une cause habituelle empêchant beaucoup de traitements de prospérer : l’altération de l’ADN des spermatozoïdes.

L’Institut Marquès certifie sa qualité avec la norme ISO 9001

L’Institut Marquès a obtenu la certification de qualité ISO 9001 comme reconnaissance de notre intérêt à proposer un service excellent aux patients. Cette norme garantit que toutes nos procédures visent à offrir des soins de haute qualité en accord avec les principes d’amélioration continue, leadership, participation, implication de tout le personnel sanitaire et administratif et gestion de l’organisation dans l’intérêt du patient.