La forêt d’embryons. Nous plantons un arbre pour chaque naissance

Cela fait déjà quelques années que le développement de l’Institut Marquès va de pair avec les préoccupations environnementales. Ce n’est donc pas un hasard si nous avons depuis 2002 mené régulièrement des études afin de voir comment la pollution pouvait impacter de manière novice la qualité du sperme et la fertilité. De ce fait, nous sommes les seuls à avoir mené une étude comparative du sperme en Espagne. Et selon nos recherches, les substances toxiques (perturbateurs endocriniens) et la contamination environnementale sont directement liées à l’augmentation de l’infertilité dans les zones les plus industrialisées.

bosque embriones

Après avoir démontré l’impact de la pollution sur la santé et la fertilité, l’Institut Marquès a décidé d’apporter sa pierre à l’édifice en luttant à sa manière contre cette tendance préoccupante. Pour cette raison, nous avons mis en place la Forêt des Embryons, un projet de responsabilité sociale coopérative en collaboration avec l’organisation écologique L’Escurçó, à Tarragone. Avec l’aide de l’association nous allons planter un arbre pour chaque nouvelle naissance rendue possible grâce à nos processus de reproduction assistée.

Cette forêt, qui va pousser petit à petit grâce à nos patients, se situera sur la montagne de la Mare de Déu de la Roca, à Mont-roig del Camp. Cette zone dont l’épicentre est un ermitage du 13ème siècle qui permet de voir le paysage de Baix Camp et connue pour avoir été le refuge estival d’artistes comme Joan Miró. De ce fait, le peintre catalan a dédié toute une série de peintures à la Mare de Déu de la Roca, notamment “Mont-roig, Sant Ramon” (1916).

Nous souhaitons offrir un monde meilleur aux enfants que nous aidons à mettre au monde

La Forêt des Embryons offre une seconde vie à ce superbe site naturel. Dans les années 1990, un incendie avait ravagé la zone et aujourd’hui l’Institut Marquès souhaite participer à la réhabilitation du lieu en plantant des milliers de chênes verts, un pour chaque naissance.

Il s’agit là de tout un symbole de vie et (re-)naissance qui sera légué aux générations futures. Chaque arbre portera le prénom et la date de naissance d’un enfant. De plus, les parents pourront suivre l’évolution de l’arbre planté en l’honneur de leur enfant, dans la mesure où ils recevront la géolocalisation exacte de l’arbre afin de pouvoir lui rendre visite.

La Forêt des Embryons n’est qu’un parmi tant d’autres engagements pris par l’Institut Marquès. En 2010 déjà l’Institut Marquès avait sponsorisé la participation de Lluís Pallarès au marathon du Pôle Nord, considéré comme la poubelle de la planète. Dans cette compétition, Pallarès avait couru vêtu de spermatozoïdes afin de faire prendre conscience aux gens des effets nocifs de la pollution chimique sur la fertilité masculine.

Actuellement, nous nous engageons fortement pour la cause environnementale, notamment grâce à nos investigations concernant les niveaux d’ozone et leurs bénéfices dans le cadre d’une FIV et de l’implantation embryonnaire.