Qu’est-ce que le Syndrome d’Alcoolisme Fœtal ?

 Portrait of pregnant woman looking at ultrasound scan of baby.

Portrait of pregnant woman looking at ultrasound scan of baby.

Chaque année, le 9 Septembre, a lieu la Journée Mondiale pour la Prévention du Syndrome d’Alcoolisme Fœtal (SAF). Le but est de rappeler aux femmes qu’elles doivent s’abstenir de boire de l’alcool pendant la grossesse.

Chaque année, le 9 Septembre, a lieu la Journée Mondiale pour la Prévention du Syndrome d’Alcoolisme Fœtal (SAF). Le but est de rappeler aux femmes qu’elles doivent s’abstenir de boire de l’alcool pendant la grossesse.

La date n’est pas un hasard. Celle-ci a été choisie le neuvième jour du neuvième mois du calendrier parce que la grossesse dure neuf mois. De cette façon, il est plus facile de se souvenir de ce jour. Pour l’Institut Marquès c’est une date très importante et nous nous joignons de forme très déterminée à cette initiative de prise de conscience opportune et nécessaire.

C’est pour cela que, précisément aujourd’hui, à l’occasion de la Journée Mondiale pour la Prévention du Syndrome d’Alcoolisme Fœtal, nous voulons évoquer avec notre équipe médical les risques encourus par la consommation d’alcool pendant la grossesse. Il est important d’expliquer aux futures mamans les effets que la consommation d’alcool peuvent avoir sur le bébé afin qu’elles évitent boire de l’alcool pour ne pas nuire à la santé de leur bébé.

Comme souligné par le Dr Àlex García-Faura, directeur scientifique de l’Institut Marquès, “ le SAF est un syndrome neurologique grave qui peut provoquer des altérations morphologiques du visage du bébé, des difficultés dans son développement psychomoteur et d’apprentissage, un coefficient intellectuel bas et un déficit dans le rythme de croissance, parmi d’autres conséquences défavorables”.

Depuis l’Institut Marquès, nous rappelons aux futures mamans que l’alcool met en péril la santé de leur bébé. Parmi des recherches récentes sur le thème, l’une d’entre elles, publiée dans la prestigieuse revue scientifique The Lancet il est conclu que même un verre d’alcool par jour augmente le risque que la personne présente des problèmes de santé. Le Dr. Álex García-Faura, directeur scientifique de l’Institut Marquès, insiste: «Nous recommandons de ne pas consommer d’alcool avant et durant la grossesse».