L’Institut Marquès présente ses dernières avancées technologiques à l’Imperial College

La musique, les applications, la télémédecine et la réalité virtuelle sont les axes de recherche du centre de procréation médicalement assistée

Plus de 700 scientifiques se sont réunis au prestigieux Imperial College of London University pour se renseigner sur les résultats des recherches de l’Institut Marquès. Le Dr. Àlex García-Faura, directeur scientifique de la clinique, a expliqué aux participants les dernières innovations de la célèbre clinique de PMA, axées sur la musique, les applications, la télémédecine et la réalité virtuelle.

Novateur dans l’étude des effets de la musique au début de la vie, l’Institut Marquès a prouvé que les fœtus entendent dès la 16ème semaine de grossesse si les sons de l’extérieur proviennent directement du vagin de leur mère. C’est pourquoi l’équipe dirigée par Marisa López-Teijón, directrice du centre, a créé le haut-parleur intra vaginal Babypod, qui est déjà utilisé par des milliers de femmes. Une invention qui lui a valu le prix Nobel de médecine dans le domaine de l’obstétrique et qui est maintenant présentée au Royaume-Uni.

Des innovations pour améliorer les taux de fécondation

Les concerts en direct sont une autre innovation dans le domaine de la musique. Des artistes tels que la chanteuse Sharon Corr ont joué pour les embryons de ses centres où les incubateurs incluent de la musique à l’intérieur. Selon les études menées dans les laboratoires de l’Institut Marquès, la musique améliore de 5% le taux de fécondation dans les traitements de FIV.

Le portable a également contribué à améliorer les résultats en matière de procréation médicalement assistée. L’application Embryomobile, développée par l’Institut Marquès, permet aux parents de suivre en temps réel l’évolution de leurs embryons lorsqu’ils sont dans l’incubateur. L’Institut Marquès est le seul centre de procréation médicalement assistée permettant à ses patients de voir réellement l’évolution de leurs embryons.

Au Imperial College of London, le sujet de la télémédecine a également été abordé. Dans ce domaine, l’Institut Marquès a mis au point et breveté une technique permettant au patient de congeler son sperme de n’importe quel endroit et de le faire parvenir à la clinique sans avoir à se déplacer. Les résultats de leur étude, qui relie la qualité du sperme et la stimulation visuelle érotique, à travers la réalité virtuelle ont également été présentés. Par conséquent, toutes les salles de recueil sperme dans le centre ont une conception aguichante et incluent des dispositifs érotiques pour améliorer l’excitation, tels que des lunettes de réalité virtuelle.